ATELIER les VENDREDIS de 16 h 00 à 19 h 00 à Saint Affrique

Inscription et contact  jacques  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Le Raspberry Pi est un micro-PC constitué uniquement d’une carte mère.
Cette dernière contient tout le
matériel nécessaire pour fonctionner.

Le moteur de l’ordinateur

Au centre se trouve une puce contenant un processeur, de la RAM et un processeur graphique : cette partie constitue le cœur de l’ordinateur. Sur le schéma, elle se situe à côté du libellé « CPU & GPU ». Présentement les principaux composants pour un modèle 3 :
Raspberry Pi 3 Modèle B   Quad Core 1,2 GHz Broadcom BCM2837 64 bit  CPU BCM43438 
WiFi et Bluetooth basse énergie (BLE) .
Il est une sage précaution de couvrir les puces principales de petits radiateurs passifs, ça va chauffer !

La connectique

Tout autour de la partie centrale, on retrouve différentes connectiques permettant de brancher des périphériques pour interagir avec l’ordinateur.

En partant de l’alimentation. Chaque élément est identifié grâce à son nom sur le schéma. On a :

  • « POWER » : il désigne l’alimentation par un port micro-USB de la carte mère

  • « HDMI » : le port HDMI permet de récupérer le flux vidéo et audio numérique produit par l’ordinateur. Il est généralement relié à un écran ou une télé. Recommandé.

  • « LAN » : le port ethernet 10/100 permet de se connecter au réseau en filaire (RJ45)

  • « USB » : les ports USB 2 pour brancher une multitude de périphériques comme un clavier, une souris, un « dongle » wifi, une clé USB, un disque externe. Au cas ou il en faut plus, il est possible de brancher une « rallonge » USB avec ou sans alimentation supplémentaire selon vos besoins…

  • « LEDS » : désigne les diodes lumineuses situées sur la carte mère témoins d’alim et d’activité.

  • « AUDIO » : ce port permet de connecter une prise jack 3,5mm pour lire les données audio analogiques. C’est le format classique utilisé par les casques audio et les enceintes.

  • « RCA VIDEO » : permet de connecter un prise RCA pour lire la sortie vidéo analogique. Cette sortie vidéo ne contient pas le son (cf. la partie AUDIO)

  • « GPIO » : sont des ports d’entrées/sorties paramétrables. On peut y greffer des modules.

  • « SD CARD » : représente le lecteur de carte SD qui permet l’amorçage et le chargement de l’OS

Les branchements minimaux pour démarrer

Pour faire fonctionner la chose, vous avez besoin au minimum :

  • d’insérer une carte SD avec un système d’exploitation compatible (comme Raspbian)

  • d’alimenter la carte mère à l’aide un chargeur micro-USB

Avec ces 2 éléments, le Raspberry peut démarrer !
Sauf que le Pi n’est pas très utilisable sans écran, ni clavier et souris. Alors au choix :

  • ajouter un clavier et une souris sur les 2 ports USB ainsi qu’un écran sur le port HDMI

  • connecter le Pi au réseau à l’aide d’un câble RJ45 et le prendre en main à distance depuis un autre ordi.

Une formule de kit comme en proposent des sites marchands simplifie une première expérience.